Carnaval de déchets à Rio

Le Carnaval de Rio 2014 est terminé. Mais après cinq jours de fête, de défilés colorés, de samba, la ville brésilienne ressemble désormais à une décharge à ciel ouvert. L’amoncellement de déchets inhérents à ce type de manifestation se cumule en effet à une grève des éboueurs.

Après les cinq jours de Carnaval, Rio s’est réveillée avec la gueule de bois. La célèbre plage d’Ipanema a perdu de sa superbe et ressemble désormais plus à une décharge à ciel ouvert. Les nombreux déchets divers et variés jonchant les rues sont en effet délaissés par des éboueurs en grève depuis samedi.

Il n’y aura pas de Coupe!

Si certains quartiers ont pu être nettoyés, comme c’est le cas par exemple de Copacabana, c’est uniquement grâce à l’escorte policière qui encadrait les camions bennes, les protégeant d’une attaque des grévistes. Le maire de la ville, Edouardo Paes explique en effet que de nombreux éboueurs se sont présentés à leur poste mais se sont retrouvés “empêchés de travailler sous la contrainte” des grévistes. Au c?ur des revendications, l’augmentation des salaires.

Le maire déplore les manifestations et l’image laissée par sa ville alors même que la Coupe du Monde arrive à grands pas. “Le Carnaval et la Coupe du monde, c’est pour l’image du pays à l’extérieur, mais ce n’est pas le vrai Brésil!“, s’insurgent les manifestants réunis au c?ur de la ville. “Il n’y aura pas de Coupe!“, ajoutent-ils. Le bras de fer n’est pas fini…

  • facebook
  • googleplus
  • twitter