E-cigarette : vapoter devient “tendance” chez les ados

Europe 1 rapporte aujourd’hui les conclusions d’une enquête menée auprès des proviseurs qui s’inquiètent de voir de plus en plus de jeunes vapoter dans leurs établissement. Pourtant interdite aux mineurs, l’e-cigarette deviendrait très tendance chez les jeunes.

L’enquête menée par Europe 1 auprès des proviseurs d’établissements témoigne d’un certain malaise de ces derniers vis à vis d’un phénomène qui prend de l’ampleur chez les jeunes: le vapotage. En effet, la cigarette électronique, pourtant interdite aux mineurs,  connait un réel essor chez les ados, à tel point qu’il deviendrait tendance de vapoter entre deux cours.

Mais, en l’absence d’un statut clair entourant cette pratique, les chefs d’établissements doivent improviser pour limiter cette pratique. “Nous attendons avec impatience la loi qui va interdire l’e-cigarette dans tous les lieux publics“, confie l’un d’entre-eux.

Flou sanitaire et juridique

Il n’existe aucune étude prouvant ou réfutant que la cigarette électronique, chargée en nicotine, peut devenir addictive, voire conduire à la cigarette classique par la suite. Mais de là a la considérer comme un bienfait… Interrogé par la radio, un jeune lycéen confie en effet que “c’est très bien, ça a beaucoup de goût et c’est bon pour la santé“.

Si certains parents sont sensibilisés par le phénomène, d’autres cautionnent cette nouvelle pratique.  Ces “parents sont souvent des fumeurs et ils savent qu’ils ne feront pas arrêter leurs enfants en leur disant d’arrêter. Du coup, ils pensent à la cigarette électronique”, confie un vendeur sur Europe 1.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter