La vitesse baisse sur le périphérique parisien dès vendredi

Annoncée en décembre, la baisse de la limite de la vitesse autorisée sur le périphérique parisien entrera en vigueur dès vendredi matin. Elle passera alors de 80 km/h à 70 km/h. L’objectif : lutter contre la pollution mais également contre le bruit.

Après un nouvel épisode de pollution à Paris en décembre dernier, la Mairie de Paris a décidé de réduire la limite de vitesse autorisée sur le périphérique, et cette mesure entrera en vigueur dès vendredi, 5h. Selon la municipalité, cette mesure devrait permettre de faire baisser de 23% le nombre d’accidents mais également de réduire les pollutions, sonore et atmosphérique. Elle espère ainsi baisser de 5% les polluants atmosphériques.

Un premier pas

Toutefois, pour les experts, cette mesure ne représente qu’une première étape dans la lutte contre les nuisances. “La limitation de la vitesse aura un effet d’abord pour les automobilistes, qui sont les premiers concernés par la pollution, et les gens vivant près du périphérique. Mais à l’échelle de la région parisienne, cela n’aura pas un grand effet“, confie à l’AFP Karine Léger, ingénieur à l’association Airparif, qui surveille la qualité de l’air en Ile-de-France.

De son côté, l’Ademe explique qu’il conviendrait également d’agir sur le parc automobile vieillissant, et de ce fait “très émetteur de particules et d’oxydes d’azote, en particulier le parc diesel non équipé de filtres à particules fermés“. Une position suivie par l’association 40 millions d’automobilistes.

D’un point de vue du bruit, la baisse de la vitesse autorisée “équivaut à une diminution du trafic de 15 à 20%“, explique Bruitparif.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter