Sida : une équipe française franchit un grand pas vers la guérison

Un grand pas vient d’être franchi dans la lutte contre le virus du sida. Alors que jusqu’à présent, les chercheurs butaient  sur les stocks de virus cachés dans  les cellules du système immunitaire, une équipe française fait la une du Journal of Experimental Medecine pour avoir découvert comment bloquer ces stocks de virus là où ils sont cachés.

Des cellules du système immunitaire, les macrophages, constituent une planque de choix pour le virus du sida qui aime s’y réfugier et peut y rester tapis pendant des mois, voire des années. A l’abri de l’attaque des trithérapies et  du système immunitaire,  le VIH y bénéficie également de tout le matériel nécessaire à sa multiplication.  Les stocks de virus ainsi constitués peuvent alors se disséminer dans l’organisme et notamment dans le système nerveux central.

Le piège

Mais, l’équipe du professeur Benaroch, du laboratoire “Immunité et cancer” à l’Inserm/Institut Curie à Paris, vient de découvrir comment bloquer la libération de ces stocks. Pour y parvenir, elle a suivi le devenir des macrophages avant et après une infection par le VIH. “Cela pourrait expliquer le rôle particulier des macrophages en tant que réservoirs du VIH“, explique le Pr Benaroch avant de rappeler que les macrophages ont un rôle d’éboueurs. “Certains récepteurs caractéristiques de cette fonction sont concentrés au niveau de ces compartiments, et plus spécialement le récepteur CD36“, ajoute-t-il.

C’est justement sur ce CD36 que l’équipe du Pr Benaroch a décidé d’agir, en exposant les macrophages à des anticorps anti-CD36. Elle a alors réussi à empêcher la libération des stocks de virus en piégeant tout le monde à l’intérieur des macrophages. “Le VIH est assez fragile, et l’effet des traitements anticorps assez long. Si les particules virales sont piégées pendant quelque temps dans les compartiments, nous pensons qu’elles perdront leur pouvoir infectieux“, conclut le Professeur qui vient de déposer de breveter sa découverte.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter