L’obésité responsable de pubertés précoces chez les jeunes filles

Obésité

Une étude publiée récemment aux États-Unis vient de mettre à jour le lien entre l’obésité et la puberté précoce des jeunes filles. L’obésité serait en effet le facteur le plus probant de cette puberté précoce.

La puberté des jeunes filles intervient plus tôt qu’auparavant et on constate de plus en plus de cas de puberté dite “précoce”. Or cette puberté précoce s’accompagne le plus souvent d’autres problèmes liés à cette modification du corps des toutes jeunes filles : dépression, manque de confiance en soi, échec scolaire. “Une maturité avancée chez les filles a des implications cliniques importantes au niveau tant psycho-social que biologique“, explique le Dr Frank Biro, de la division de médecine de l’adolescence à l’hôpital des enfants de Cincinnati dans l’Ohio. Cette puberté précoce pourrait également accroitre les risques d’apparition de cancers du sein et de l’ovaire.

Lien entre excès de poids et puberté précoce

L’équipe du Dr Biro s’est donc penchée sur le sujet et a tenté de mettre à jour le lien qui existe entre l’obésité des jeunes filles et l’apparition d’une puberté précoce. Après avoir suivi 1.239 jeunes filles afin de déterminer l’âge de leur puberté, mais également mesurer leur indice de masse corporelle, et ce, selon chaque ethnie. Et ils ont alors constaté que l’apparition de la puberté, marquée par le développement de la poitrine, variait en fonction de la race, le lieu géographique mais également l’indice de masse corporelle.

Si l’apparition de le poitrine se produit dès 8,8 ans chez les jeunes filles noires, le phénomène n’apparait que vers 9,7 ans chez les jeunes blanches. Mais plus fort que l’origine ethnique, l’indice de masse corporelle est l’indication la plus probante d’une puberté précoce. Selon leurs conclusions, la puberté précoce chez les jeunes filles blanches serait probablement provoqué par un excès de poids.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter