Bruit : mieux vaut prévenir que guérir

AVC

Dans un rapport remis à la direction générale de la Santé, le Haut Conseil à la santé publique émet de nouvelles recommandations visant à protéger les jeunes du bruit, en mettant notamment l’accent sur la prévention dans les salles de concert, ou encore les discothèques.

Le Figaro revient aujourd’hui sur le rapport du Haut conseil à la santé publique relatif au bruit. Les jeunes sont en effet souvent exposés à des niveaux sonores importants dans les salles de concert ou les  discothèques, exposition pouvant dégrader à terme leur audition. C’est pourquoi dans son rapport, le Haut conseil met l’accent sur la prévention chez les jeunes, mais également chez les femmes enceintes : distribution de bouchons d’oreilles dans les salles, ou encore la mise en place de salles de “repos auditif” dans les discothèques, salles dans lesquelles le niveau sonore serait réduit.

Comme l’alcool

Le rapport préconise également l’installation de sonomètres dans les lieux publiques où la musique est forte, un instrument qui indique un temps réel le niveau sonore diffusé.  Ces sonomètres seront accompagnés d’un message précisant les limites de risques: 91dB/2 heures, 94dB/1 heure, 100dB/15 minutes…

La démarche qui est suggérée dans ce rapport est un peu similaire à ce qui existe pour l’alcool : il s’agit surtout d’informer le public sur les dangers encourus et de lui donner les outils pour mieux se protéger” confie dans le Figaro, Yves Cazals, directeur de recherche à l’Inserm, rapporteur du projet.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter