Trop de mauvais cholestérol chez un Français sur cinq

Dans son dernier Bulletin Épidémiologique Hebdomadaire, l’institut de veille sanitaire révèle des chiffres plutôt alarmants sur la situation des Français vis à vis du cholestérol, principal facteur de risque pour les maladies cardio-vasculaires.  Un Français sur cinq aurait un excès de “mauvais” cholestérol dans le sang.

Il existe deux types de cholestérol: le bon cholestérol de type “HDL”, et le mauvais cholestérol, de type “LDL”. C’est ce taux de mauvais cholestérol  qui a été mesuré dans le cadre de l’enquête menée par l’Institut de veille sanitaire afin d’établir un état des lieux du cholestérol en France. Une prise de sang a donc été pratiquée sur un échantillon national de près de 2.000 personnes âgées de 18 à 74 ans,  réparties sur toute la France métropolitaine.

Le mauvais cholestérol en excès

Et le résultat de cette étude montre que 19,6% des personnes testées souffrent d’hypercholestérolémie, c’est à dire qu’on leur a mesuré un taux de cholestérol LDL supérieur à 1,6 g/ litre de sang. Or, cet excès de mauvais cholestérol est l’un des principaux facteurs de risque d’accidents cardiovasculaires.  Il est responsable de l’épaississement des parois  des vaisseaux sanguins à cause du dépôt de graisse qu’il engendre. Sur l’ensemble de l’échantillon, le taux moyen de cholestérol LDL est de 1,27 g/l, pour un taux de cholestérol total : HDL + LDL de 2,08g/l.

Avec ses chiffres, la France se situe dans la moyenne des pays riches. Pour lutter contre l’hypercholestérolémie, il existe des traitements médicamenteux, , mais le principal traitement consiste à surveiller son alimentation et pratiquer une activité sportive régulière.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter