Quand les poux font de la résistance

Il n’y a pas que les bactéries qui deviennent résistantes aux traitements, les poux. Alors que rentrée scolaire rime pour certains avec retour des poux à la maison, Destination Santé revient sur la résistance développée par  ces charmantes petites bêtes aux insecticides, et notamment aux produits à base de pyréthrine.

L’angoisse de nombreux parents en cette période de rentrée est de voir son enfant revenir de l’école en se grattant la tête, signe que les poux se sont bien installés dans son cuir chevelu. Or, très largement utilisés dans les années 80, les produits insecticides à base de pyréthrine prescrits pour éradiquer ces hôtes indésirables se révèlent désormais inefficaces. Comme les antibiotiques avec certaines bactéries, l’usage massif de cette molécule a rendu les poux résistants.

Interrogé par le site Destination Santé, le Pr Arezki Izri, chef du service de parasitologie et mycologie à l’hôpital Avicenne de Bobigny, explique le phénomène : “c’est peu dire qu’il y a beaucoup de résistances à une famille d’insecticides, les pyréthrines.  Dès les années 80, celles-ci entraient dans la composition de 99% des pédiculicides (les lotions anti-poux, NDLR).”

Les poux sont devenus résistants à tous les insecticides

“Tout le monde les a utilisées, et des résistances sont apparues très rapidement. Nous l’avions déjà démontré en 1992. Puis nous l’avons confirmé en observant l’existence de mutations génétiques chez les poux. Ainsi les poux français, en majorité, ont-ils muté, devenant résistants à l’ensemble des insecticides” poursuit le médecin.

Alors comment venir à bout des poux : en les étouffant ou les noyant grâce aux produits à base d’huiles. Mais rien ne dispense de la traque à l’aide d’un peigne fin et d’une bonne dose de patience.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter