ENERGIE – L’échec des politiques européennes

Après un premier appel solennel lancé le 21 mai dernier au Conseil européen, Gérard Mestrallet, président de GDF Suez et Paolo Scaroni, patron d’ENI sont intervenus hier devant le Parlement européen, en présence du commissaire à l’Energie, Günther Oettinger. Les énergéticiens ont alerté une nouvelle fois les autorités européennes sur les risques de la politique énergétique européenne actuelle.

« La sécurité d’approvisionnement énergétique n’est plus assurée, les émissions de CO2 repartent à la hausse, les investissements dans le secteur diminuent drastiquement et les factures énergétiques sont en forte augmentation » affirme Gérard Mestrallet. Devant ce constat d’échec, le patron français et 8 autres dirigeants de géants européens de l’énergie, à l’exception étonnante d’EDF, font des propositions concrètes.

Les “utilities” demandent notamment de limiter le développement des énergies vertes trop subventionnées, comme le solaire ou l’éolien terrestre, au profit plutôt des technologies d’avenir comme l’hydrolien ou l’éolien en mer.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter