Don du sang : le débat autour du don des homosexuels relancé

Don de sangA son arrivée au ministère de la Santé, Marisol Touraine, avait fait part de sa volonté d’ouvrir le don du sang à tous et notamment aux hommes homosexuels. Mais la ministre avait fait volteface en décembre, bottant en touche sur cette question. Un nouveau rapport remis aujourd’hui au gouvernement va néanmoins relancer le débat, il préconise de lever l”interdiction faite aux hommes homosexuels.

Olivier Véran, député PS de l’Isère et surtout neurologue au CHU de Grenoble, a remis mardi dernier, un rapport à Marisol Touraine, rapport dans lequel il demande l’ouverture du don de sang aux hommes homosexuels. Dans son rapport, Olivier Veran préconise un questionnaire orienté vers “le risque individuel” (multiples partenaires, rapports non protégés, pratiques à risques,…) plutôt que sur l’orientation sexuelle du donneur. “L’éviction du don peut être perçue comme discriminatoire lorsque ce n’est pas fondé scientifiquement“, précise Olivier Véran.

Y-a-t-il un pilote dans l’avion?

Il s’inquiète également du fait que la filière du sang souffre d’un manque de pilotage, “il n’y a pas de pilote dans l’avion“, et juge qu’elle doit être revue autour d’un Haut Conseil de la filière du sang, une structure appelée à se prononcer sur les grandes orientations à prendre et notamment sur l’ouverture du don aux homosexuels.

L’éviction des hommes homosexuels du don se sang remonte à l’apparition du virus du sida, virus qui touchait majoritairement les homosexuels à l’origine. Une circulaire de 1983 leur interdisait alors de donner leur sang. Mais aujourd’hui, les transfusions sont devenues extrêmement sûres et au -delà de l’interrogatoire du donneur, des tests très sophistiqués sont effectués, dont deux visant à écarter tout risque de contamination par le VIH. Néanmoins, il demeure une période d’une dizaine de jours après un rapport contaminant où cette contamination est silencieuse.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter