Publication de l’arrêté encadrant la vente de médicaments sur Internet

médicaments sur le netUn arrêté visant à encadrer la vente en ligne de certains médicaments a été publié hier au journal Officiel. Il confirme la volonté du gouvernement d’encadrer ce canal de distribution afin notamment de lutter contre les contrefaçons.

L’arrêté relatif à la vente de certains médicaments sur Internet a donc été publié hier au JO. Il précise que seuls des sites adossés à des pharmacies physiques, auront le droit de vendre des médicaments en ligne et uniquement des médicaments sans ordonnance, soit environ 4.000 produits. Les forums de discussion seront également interdits sur les sites de vente qui devront être conçus conçus de façon à ce “qu’aucun médicament ne puisse être vendu sans qu’un échange interactif pertinent ne soit rendu possible avant la validation de la commande”. Le pharmacien devra donc être en mesure de répondre aux questions de l’internaute.

Lutte contre la contrefaçon

Le Leem, représentant des entreprises du médicaments, soutient cet arrêté du gouvernement, visant notamment à lutter contre les produits de contrefaçon. 50% des médicaments vendus sur la toile seraient des produits contrefaits. Autre son de cloche chez les pharmaciens qui craignent que ce nouveau canal de distribution soit la porte ouverte vers la vente des médicaments non remboursés dans les supermarchés.

Mais, il semble tout de même que les Français ne soient pas encore tous disposés à acheter leurs médicaments sur le Net. Un sondage Ipsos avait d’ailleurs estimé que seuls 11% d’entre-eux étaient disposés à avoir recours à l’e-pharmacie.

La loi entrera en vigueur le 12 juillet prochain.

 

 

 

  • facebook
  • googleplus
  • twitter