Fairphone, un premier smartphone 100% équitable

FairphoneAprès le café, le chocolat, le coton, voici venu le smartphone équitable. La société néerlandaise Fairphone qui produit ce nouvel appareil tente notamment, tant que faire se peut, de tenir compte dans son processus de fabrication, des valeurs sociales des sociétés sous-traitantes choisies ainsi que de l’origine des matériaux utilisés.

Techniquement, Fairphone est un smartphone parmi tant d’autres. Vendu 325 euros (à titre comparatif, un iPhone 5 coute 650 euros), il est équipé du système d’exploitation Android, doté d’une mémoire de 16Go et d’un écran de 4,3 pouces. Ce portable sera également équipé d’une batterie amovible, recyclable en fin de vie. En revanche, son processus de fabrication veut se démarquer vis à vis des autres smartphones, la société néerlandaise annonçant un objet “équitable”.

Equitable…

Le commerce équitable entend respecter certaines valeurs sociales, respectueuses d’une charte rigoureuse établie. Il sous-entend également le respect de certaines manières dans la récolte des matières premières, et s’assure de la qualité et la durée de vie des produits. Appliqué jusqu’à présent aux denrées alimentaires, étendu au textile, ce caractère “équitable” s’appliquerait donc pour la première fois à un objet technologique. Dans leur démarche, les néerlandais de Fairphone ont donc choisi de privilégier les matières premières issues de mines ou carrières épargnées par les conflits, guerres, ou autres trafics ( comme cela peut être le cas au Congo par exemple). Ils se sont également penchés sur les relations sociales entretenues par leurs sous-traitants. Les ouvriers doivent être correctement traités et payés.

Pour aboutir à la concrétisation de son projet et lancer la production des premiers appareils, Fairphone doit prévendre 5.000 smartphones avant le 14 juin prochain pour une livraison mi-octobre, en Europe uniquement. A ce jour, un peu plus de 3.000 pré-commandes ont été enregistrées. Livrés sans chargeur, un modèle très répandu et donc quasi universel, sans écouteurs, les producteurs ont donc fait le choix de l’économie maximum mais aussi de la réduction maximum de l’impact environnemental.

… ou presque

Alors ce smartphone sera-t-il véritablement “100% équitable”? On en doute et les fabricants également. Mais au moins tentent-ils de s’en approcher. “On peut au moins essayer de faire mieux que le statu quo actuel et aider à tirer l’industrie du mobile vers de meilleurs standards“, déclarent-ils sur le site de la société. “Nous ne pouvons pas, par exemple, garantir que dans les mines avec lesquelles nous travaillons, les normes de sécurité soient parfaitement respectées“, reconnaît Tessa Wernink, la porte-parole de l’entreprise. Toutefois, “une partie de l’argent que nous pourrons gagner sera réinvesti pour continuer à améliorer les conditions de travail sur place“, ajoute-t-elle.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter