Les Français pas encore prêts à acheter leurs médicaments en ligne

médicamentsAlors que les premiers pharmaciens ont obtenu l’autorisation de vendre certains médicaments sur Internet, une étude menée par un cabinet de conseil auprès des laboratoires pharmaceutiques, et dont la Tribune publie aujourd’hui les conclusions, révèle que deux Français sur trois aiment l’idée de pouvoir acheter des médicaments sans ordonnance ailleurs que dans les pharmacies. Mais, seule une sur trois est tentée de les acheter en ligne.

Certaines pharmacies françaises ont donc obtenu l’autorisation de vendre des médicaments, non soumis à ordonnance, en ligne sur leur site Internet. Mais, selon les conclusions d’une étude menée par le cabinet RECOTC, cabinet de conseil auprès des laboratoires pharmaceutiques, les Français ne semblent pas encore prêts à acheter ces produits sur Internet. En revanche, ils sont majoritairement favorables à l’extension du domaine de vente des médicaments sans ordonnance aux supermarchés par exemple.

Manque de conseil et contrefaçon

Selon les résultats de cette étude publiés aujourd’hui dans La Tribune, deux personnes sur trois se déclarent donc favorables à la vente de médicaments ailleurs que dans les pharmacies, et particulièrement dans les grandes surfaces. Mais dans le même temps, deux personnes sur trois ne souhaitent pas acheter ces mêmes produits sur Internet. “Le manque de conseil et le risque de contrefaçon constituent les deux principaux freins“, expliquent les auteurs de l’étude dans le quotidien économique.

Mais pour beaucoup, le conseil du pharmacien reste une référence, même pour les médicaments sans ordonnance.52,5% des personnes interrogées continueront de privilégier leur pharmacie habituelle pour ce type d’achat, même s’ils sont disponibles en grande surface ou sur le Net. Un attachement encore plus marqué chez les jeunes et les femmes.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter