La Californie sous la menace des tsunamis

Plage CalifornieLa Californie se sait sous la menace du “Big One”, ce terrible tremblement de terre qui toucherait massivement cet état de l’Ouest des Etats-unis. Mais, selon les experts du Centre américain de géophysique (USGS), un phénomène encore plus important menace la région, les tsunamis. Plus de 250.000 Californiens vivent dans une zone côtière susceptibles d’être dévastée par les flots.

L’ouest des Etats-Unis est une zone sujette aux tremblements de terre, et nombreux sont les Californiens qui redoutent le “Big One”, celui qui détruira massivement toute la côte. Mais, une étude du centre américain de géophysique publiée aujourd’hui fait état d’un phénomène encore plus menaçant: les tsunamis. Selon leurs projections, en cas de séisme d’une magnitude de 8 sur l’échelle de Richter ( à titre informatif, le séisme japonais à l’origine de la catastrophe de Fukushima était d’une magnitude de 9), le nord de la Californie pourrait être enseveli sous une vague géante de huit mètre ou plus. “Des preuves historiques et géologiques indiquent que la côte californienne a déjà vécu des tsunamis de cette ampleur et qu’elle est menacée par des tsunamis pouvant être créés par différents phénomènes“, indiquent les experts de l’USGS.

Près de 450.000 personnes menacées

Les tsunamis menacent alors 267.000 personnes vivant dans des zones susceptibles d’être submergées par les flots, auxquelles il faut ajouter les 169.000 personnes travaillant dans cette zone. On peut également prendre en compte les nombreux touristes raffolant des plages californiennes. Les zones concernées pourraient être inondées dans les 15 à 20 minutes suivant la première secousse. Mais, dans un rapport de 60 pages qui accompagne l’étude du USGS, l’Agence californienne de gestion des catastrophes (EMA)  précise quant à elle que “la Californie du sud pourrait être touchée par un tel tsunami sans même ressentir la secousse initiale, et les vagues arriveraient environ une heure après“.

Selon les experts, le danger serait optimum en cas de séisme généré sur la zone de subduction Cascadia, zone qui court sur près de 1.000 km depuis le nord de la Californie jusqu’à l’île de Vancouver. Les variations de cette zone sont déjà à l’origine de 7 tsunamis depuis 3.500 ans. Le dernier remonte à 1700.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter