• Accueil
  • >
  • Général
  • >
  • Recyclage : TerraCycle transforme les vieux mégots en plastique

Recyclage : TerraCycle transforme les vieux mégots en plastique

mégots cigarettes sableDepuis le mois de mai dernier, Tom Szaky, un jeune américain PDG de TerraCycle,  s’est lancé dans un vaste programme de recyclage des mégots de cigarettes outre-Atlantique. Fort de son succès, il envisage désormais de tenter l’expérience en Europe.

Lancé en mai dernier au Canada par Tom Szaky, jeune PDG de la société TerraCycle, puis étendu aux Etats-Unis et en Espagne, un vaste programme de collecte des vieux mégots en vue de leur recyclage connait désormais un certain succès. La collecte est assurée par des bénévoles et les mégots récoltés sont ensuite transformés en plastiques afin de réaliser divers objets, dont des cendriers.

Concrètement, des bénévoles assurent la collecte et envoie le fruit de leur récolte à l’antenne nationale de TerraCycle qui assure l’affranchissement. En échange de cette collecte, les bénévoles reçoivent des points qu’ils pourront ensuite utilisés afin de financer des projets dans des associations caritatives ou des écoles. Après avoir été stérilisés, les mégots récoltés sont disséqués, papier et tabac d’un côté, et acetate de cellulose de l’autre, substance alors recyclée en plastique.

L’opportunité de se racheter une conduite

Le financement du processus de transformation est assuré par l’industrie du tabac, trop contente de s’acheter une conduite responsable. “Quand nous sommes allés voir l’industrie du tabac, et leur avons montré le plastique que nous faisons à partir des mégots, ils n’en revenaient pas“, explique Tom Skazy. “Ils se sont engagés, et non seulement ils payent le programme, mais ils en font la promotion“.

Le succès de l’opération pousse Tom Skazy a vouloir l’exporter plus largement en Europe. “Nous avons récupéré très vite plus d’un million de cigarettes. Des organisations formidables ont assuré les ramassages (…) L’industrie du tabac était tellement enthousiaste qu’elle a lancé le programme aux Etats-Unis et en Espagne. Et, dans les quatre prochains mois, il sera lancé en France, en Allemagne, en Suisse, en Autriche, en Norvège, au Danemark, en Suède, en Finlande et peut-être au Mexique“, confie le PDG de TerraCycle.

Il ajoute que pour réaliser un cendrier par exemple, il faut 1.000 à 2.000 mégots. En revanche, plus de 200.000 mégots sont nécessaires à la réalisation d’un fauteuil de jardin en plastique.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter