Parabens : un substitut irritant dans les crèmes, savons et lingettes pour bébé

Accusé d’être des perturbateurs endocriniens, les parabens se font aujourd’hui de plus en plus rares dans les produits cosmétiques. Mais le methylisothiazolinone, un  substitut utilisé par les industriels pour remplacer ce paraben, est dans le collimateur de la Société française de dermatologie. Il peut en effet favoriser l’apparition d’eczéma.

Alors que les consommateurs pensent acheter responsable en choisissant des produits sans paraben, un nouveau conservateur utilisé par les industriels pour se substituer aux parabens fait aujourd’hui débat. En effet, la Société française de dermatologie a constaté que le methylisothiazolinone, utilisé comme conservateurs dans de nombreux produits cosmétiques, engendre un nombre croissant d’irritations et d’eczéma.

Allergène trois fois plus irritant que la paraben

Le methylisothiazolinone est un produit très ancien, mais connu pour être un allergène trois fois plus irritant que le paraben lui-même. Son faible coût et ses vertus conservatrices font de lui un substitut largement utilisé dans les peintures, vernis, détergents ou encore dans certains pesticides.

Cet eczéma se retrouve le plus souvent sur le visage mais peut également couvrir tout le corps en cas d’utilisation d’un savon par exemple, ou le siège dans le cas des lingettes pour bébés. “Quelques rares cas de gène respiratoire et d’irritations des muqueuses ont également été observées“, ajoute dans l’Express le Dr Barbaud, responsable du service de dermatologie au CHU de Nancy.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter