Ingénierie : SETUR et ETSB s’associent dans le Grand Ouest

SETUR et ETSB, acteurs complémentaires du secteur de l’aménagement et du bâti se rapprochent pour créer « une alternative innovante aux propositions actuelles du marché. » Enjeu pour les deux sociétés : s’imposer sur le marché, tel un « assembleur », au travers de solutions globales d’aménagement en tenant compte des évolutions à venir du marché? L’occasion pour SETUR, qui a participé aux ateliers du Grenelle de l’Environnement, de faire valoir son expertise, via une démarche d’innovation permanente.

« Apporter des réponses cohérentes et financièrement performantes, réfléchir en coût global, être capable de s’engager sur un résultat ou encore disposer d’équipes pluridisciplinaires pour favoriser les transversalités »? En associant ses compétences, le nouvel ensemble qui vient de naître constitue « une offre intelligente sur le marché » positionne d’emblée Gwénaëlle Carfantan, sa présidente: « en rapprochant nos structures et donc nos métiers, nous voulons apporter à nos donneurs d’ordre une offre globale construite autour de réflexions innovantes capable de répondre aux grands enjeux de la société. Ainsi, avec des budgets qui diminuent, les collectivités vont devoir affronter l’évolution des modes de financement avec un enjeu pour elles : comment faire évoluer les espaces urbains tout en continuant à les aménager dans l’intérêt des usagers et de leur bien-être? »

Ainsi donc, entre les exigences du développement durable et un contexte économique tendu, plus que jamais, les bureaux d’études en ingénierie ont le « devoir » de rechercher des réponses innovantes et transversales. « Ils doivent s’organiser pour apporter des solutions globales qui s’appuient sur de solides expériences e t la prise en compte de réglementations techniques de plus en plus complexes », ne cache pas Gwénaëlle Carfantan qui poursuit : « les structures de taille moyenne à forte valeur ajoutée, grâce notamment à leur proximité avec les acteurs locaux, doivent donc, pour faire face aux groupes nationaux d’ingénierie, apporter de nouvelles offres dédiées à l’aménagement des espaces urbains et à la construction. »

Apporter les meilleures solutions génératrices d’économie

Concrètement, cette nouvelle offre qui s’appuie sur une « vision commune » des deux sociétés – et ce type de rapprochement reste encore rare dans l’hexagone -, se distingue par des compétences techniques complémentaires sur deux expertises majeures (l’aménagement et le bâti), une dimension humaine « pour maintenir une forte proximité avec le terrain, mais aussi via la capacité à s’engager dans une démarche de « garantie de performance » : « SETUR et ETSB réfléchissent les projets en associant systématiquement des outils pour mesurer la performance des solutions mises en place, insiste la Présidente. Les deux sociétés poursuivent le même objectif : apporter les meilleures solutions génératrices d’économie et nous sommes en mesure désormais d’enrichir et d’accroître nos capacités de réponses via cette synergie ! »

C’est ici que l’expertise développée par SETUR entend faire toute la différence. Intervention dans les domaines aussi variés que la conception d’espaces dédiés à l’habitat et aux parcs d’activités, les sites urbains et ruraux, l’environnement, l’énergie, la gestion du cycle de l’eau, les sites naturels, l’accompagnement à la certification HQE® aménagement et bâtiment?

Depuis 1987, SETUR s’est engagée dans une démarche de “Développement Durable” pour la gestion de ses projets tant internes qu’externes. En participant, en 2007, aux ateliers du Grenelle de l’Environnement en tant qu’Expert CGPME, la société a encore tenu à se placer « au coeur des sujets d’avenir ».

De quoi se pencher sur les axes de travail engagés, ou non, depuis? « Pour partie, des actions ont pris corps, établit Gwénaëlle Carfantan. Notamment sur la notion d’eco-quartiers dont on se rend compte que cela peut se révéler une plate-forme où tout le monde peut s’exprimer, avec une meilleure prise en compte des usages et des aspects environnementaux et de diversité. ETSB se positionne très bien sur cette approche globale en lien avec des architectes et d’intervenants? »

Par ailleurs, au regard de son expertise, SETUR a été soutenue par les fonds FASEP « innovation verte » (Fonds d’aide de l’État français pour les entreprises innovantes travaillant à l’international) pour la mise en place d’une station d’épuration écologique à Rabat. Démonstration que sa zone de chalandise dépasse les frontières bretonnes au profit, sur l’hexagone, d’interventions sur tout le Grand Ouest, de la basse-Normandie jusqu’à La Rochelle avec des incursions en région parisienne.

Une politique de brevets

Soit une ambition « multi-régionale »  que le rapprochement désormais opéré devrait encore asseoir d’autant plus qu’il adosse à un solide service R&D, « force de proposition scientifique et technique sur des problématiques liées à l’énergie et à l’eau que ce soit les eaux pluviales ou les eaux usées », illustre Gwénaëlle Carfantan.

Des exemples ? SETUR a ainsi déposé de nombreux brevets pour protéger son savoir-faire notamment pour deux concepts Aquapluvia® et Aquaphyltra® et s’est vu remettre en mars dernier à Rennes un Prix Crisalide pour un autre projet mené en partenariat : Hydrocity, la gestion de l’eau innovante.

« Les brevets, cela fait la différence en terme de crédibilité avec, de fait, une réponse sécurisé. Ce que l’on observe en effet, c’est que face à la « nouveauté », nos donneurs d’ordre sont parfois pris de réserve, ils se montrent timorés : « cela va-t-il marcher ? » Or, via les brevets, nous vérifions, en interne, la pertinence de nos solutions en les mettant directement en ?uvre. »

Ainsi « armé » le nouvel ensemble entend bien se positionner à terme  dans les 10 premiers acteurs de son secteur.

——————-

Carte de visite SETUR (Chartes-de-Bretagne / 35)
Présidée par Gwénaëlle Carfantan, SETUR (créée en 1984.) est un bureau d’études spécialisé en aménagement et cadre de vie et intervient dans les domaines aussi variés que l’habitat et lesparcs d’activités, les espaces urbains et ruraux, l’environnement, l’énergie, la gestion du cycle de l’eau et les sites naturels.

Carte de visite ETSB (Cesson-Sévigné / 35)
Créée en 1996 et dirigée par Jean-Dominique Cherel, ETSB (Etudes Techniques des Structures du Bâtiment) s’est spécialisée sur l’étude des structures des matériaux, béton armé- bois- métal, à l’usage du bâti. ETSB, par sa maîtrise des 3 grandes familles de matériaux, s’adapte aux choix architecturaux et énergétiques du bâtiment dans l’objectif de l’économie de la construction. Par ailleurs, sa compétence sur les 3 matériaux donne une vraie valeur aux études sismiques réalisées par le cabinet.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter

Journaliste économique, animateur de débats, colloques et séminaires.