Paprec affiche des objectifs ambitieux

Une recomposition de l’actionnariat de Paprec a été signée le 9 novembre dernier. L’occasion pour Jean-Luc Petithuguenin, président fondateur du leader indépendant du recyclage en France, de renforcer son contrôle sur le capital de l’entreprise et d’afficher des objectifs ambitieux pour l’avenir.

Après avoir accompagné le développement du groupe depuis 2008, les principaux actionnaires financiers de Paprec, à savoir, le Groupe Arnault, Rothschild, et Quilvest, ont céder leurs participations respectives à l’actionnaire fondateur, Jean-Luc Petithuguenin. Grâce à cette cession, Jean-Luc Petithuguenin va pouvoir conforter son contrôle du capital du groupe.

Cette opération a pu se faire grâce au soutien des actionnaires historiques déjà présents dans la holding de contrôle : le groupe les Papaiers de Presse ainsi que Paprec entrepreneurs. Un nouvel actionnaire est venu apporter son soutien:  Crédit Mutuel ARKEA par l’intermédiaire de sa filiale de capital Investissement, Arkea Capital Partenaire. L’augmentation de 50 millions d’euros du capital de la holding de contrôle va lui permettre de contrôler majoritairement Paprec Group.

100 millions du FSI

Le Groupe Arnault, BNP Développement, CM-CIC Investissement et Société Générale Capital Partenaires ont également investi aux côtés de Jean-Luc Petithuguenin dans cette nouvelle étape du développement de l’entreprise.

Suite à cette opération de recomposition du capital, le Fonds Stratégique d’Investissement souscrit une augmentation de capital de 100 millions d’euros qui pourrait être portée à 150 millions d’euros en 2013 à l’occasion d’un ambitieux programme d’investissement dans les usines du groupe et de croissance externe. Paprec prévoit plus de 100 millions d’euros d’investissements en 12 mois.

Un PDG ambitieux

“J’ai l’ambition de porter ce groupe au-delà des 5.000 personnes employés et du milliards d’euros de chiffre d’affaires. j’ai l’ambition de faire de ce groupe un leader technologique et innovant faisant référence. L’augmentation du capital souscrit par le FSI va permettre d’accélérer le développement de l’entreprise qui, depuis 18 ans, connait déjà une croissance moyenne de plus de 29ù de chiffre d’affaires par an grâce à un programme ambitieux de 100 millions d’euros d’investissements dans kes 12 mois. Révolution technologique, technique et écologique, le recyclage est en marche. Je suis très fier que mes actionnaires, le Fonds souverain français et l’ensemble des banques françaises appuient ce projet ambitieux“, conclut jean-Luc Petithuguenin.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter