Nord-Pas-de-Calais : l’eau du robinet polluée aux perchlorates

La plus grande vigilance est demandée aux femmes enceintes ainsi qu’aux mères de jeunes nourrissons. Il leur est en effet particulièrement déconseillé de consommer de l’eau du robinet dans le Nord et le Pas-de-calais, compte tenu de la présence d’ions perchlorates dans l’eau.

Après la découverte de la présence d’ions perchlorates dans l’eau du robinet de 544 communes du Nord et du Pas-de-Calais, l’agence régionale de Santé a recommandé aux préfectures de prendre un arrêté de restriction quant à sa consommation. Une vigilance accrue est apportée aux femmes enceintes et aux mamans de jeunes enfants, plus sensibles à la contamination.

Les ions perchlorates sont en effet des toxiques. Il s’agit de perturbateurs endocriniens qui touchent en premier lieu la thyroïde. Selon le ministère de la Santé, il est recommandé de ne pas boire d’eau si la teneur en ions perchlorates est supérieure à 15 microgrammes par litre. Cette limite est abaissée à 4 microgrammes pour les nouveaux-nés. Compte-tenu de ses effets sur la thyroïde, il est recommandé aux personnes en ayant consommé d’adopter une alimentation riche en sel iodé, et surtout, d’alimenter les nourrissons à l’aide d’eau en bouteille.

Engrais et usines chimiques

Alors, d’où provient cette pollution ? Les ions perchlorates sont des particules contenues dans certains engrais. On les retrouve également associés aux usines chimiques, et plus particulièrement aux usines de production d’explosifs. “Compte-tenu du passé historique de la région, leur présence est certainement liée aux nombreuses munitions tirées lors de la guerre 14-18 et le travail de la mine“, explique Daniel Lenoir, le directeur général de l’ARS Nord-Pas-de-Calais.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter