Attention, la télé fait grossir !

Des chercheurs canadiens viennent d’établir un lien direct entre le nombre d’heures passées devant la télévision et l’obésité des enfants. Les heures passées devant le petit écran auraient non seulement une influence sur le tour de taille, mais également sur l’habilité des jeunes dans la pratique du sport.

On savait que la télé ne rendait pas toujours intelligent, on sait maintenant qu’elle ferait grossir… C’est en tous cas la conclusion d’une étude menée par des chercheurs canadiens de l’Université de Montréal et du CHU Sainte-Justine et publiée dans la revue International Journal of Behavioral Nutrition and Physical Activity, qui mettent directement en cause le nombre d’heures passées devant le petit écran dans l’obésité des enfants. Selon cette étude, il serait même possible de prédire le tour de taille, mais également les performances sportives des jeunes enfants, juste en analysant le nombre d’heures qu’ils passent devant la télévision.

Dans le cadre de cette étude, les chercheurs ont étudié le développement de 1314 petits Canadiens, en s’arrêtant plus particulièrement sur les habitudes des 2ans et demi et des 4ans et demi. A 2 ans et demi, les enfants regardaient en moyenne la télévision 8,8 heures par semaine, et 14,8 heures deux ans plus tard ! Quant à l’influence sur le tour de taille, ils ont constaté qu’à 4ans et demi, chaque heure passée devant la télévision générerait une augmentation du tour de taille de 0,5 mm par rapport aux enfants qui ne regardent pas la télé.

Une heure de télé  réduit de 36 mm le saut des enfants

Au delà de l’alimentation déséquilibrée, riche en sucres et en graisses, l’immobilité est également un facteur de risque de l’obésité. “Notre mode alimentaire a aussi évolué vers une nourriture riche en calories, préparée industriellement, associée à une vie de plus en plus sédentaire“, concluent caroline Fitzpatrick et Linda Pagani, auteurs de l’étude. “Nos résultats confirment la suspicion selon laquelle le temps devant l’écran de télévision contribue à accroître l’excès de poids. Ils offrent aussi des clés pour offrir une approche efficace de prévention“.

Au niveau des performances physiques, l’inactivité devant la télévision aurait également une influence. Après avoir effectué des tests de saut en longueur, les résultats montrent que chaque heure passée devant le petit écran réduit la distance du saut de 36mm en moyenne. “La poursuite d’une activité sportive chez les enfants et les adolescents est directement liée à sa réussite et à ses performances dans ce domaine“, ajoutent les deux docteurs canadiens.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter