Australie : la protection des requins en question après une nouvelle attaque

Tandis que samedi, un jeune surfeur australien de 24 ans a été déchiqueté par un requin au large de l’ïle de Wedge, au nord de Perth, la question du statut de cette espèce protégée revient sur le devant de la scène. Cinquième accident de ce type en moins d’un an dans la région, certains s’élèvent contre une politique de protection coûteuse en fonds publics et en vie humaine.

Un requin s’en est pris à un jeune surfeur de 24 ans, ce week-end en Australie, causant le cinquième décès de ce type en moins d’un an sur la côté ouest de l’Australie. D’autres surfeurs avaient indiqué avoir aperçu un très gros requin blanc dans la zone de l’attaque les jours précédents. Ce nouvel accident entraine une polémique dans le pays du surf.

Les autorités locales australiennes s’interrogent sur l’avenir de cette espèce tueuse d’homme. “Nous consacrons 14 millions de dollars australiens supplémentaires pour mieux comprendre les requins blancs et les raisons de ces attaques“, expliquent le ministre de la pêche de l’Etat d’Australie occidentale, Norman Moore. “Je me demande si ces recherches nous diront que le nombre de requins blancs a augmenté, et alors, nous devrons peut-être nous demander s’ils doivent rester une espèce protégée“.

Plus de pratiquants

En effet, dans cette région d’Australie, un programme d’observation et de suivi des requins a été mis en place depuis 2011. Si les observations avaient conclu que les grands requins pouvaient rester des mois au large de la côte ouest, les récentes attaques relancent la polémique et certains évoquent à nouveau l’idée d’un abattage, pourtant exclue par le Premier ministre de l’Etat, Colin Burnett.

Pour les spécialistes, la récente augmentation des attaques de requins sera tout simplement liée à la hausse du nombre de pratiquants de sports nautiques.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter