Le chien, gardien des infections du bébé

Une étude finlandaise publiée dans la revue Pediatrics, révèle qu’un enfant élevé au contact d’un chien diminue son risque de développer une infection de l’oreille, ou des problèmes respiratoires. L’animal pourrait en effet contribuer au renforcement du système immunitaire de l’enfant dans sa première année.

Au delà de son caractère fidèle et affectueux, le chien pourrait avoir d’autres qualités, et notamment celle de protéger la santé des jeunes enfants. Des chercheurs finlandais de l’Hôpital universitaire de Kuopio ont constaté que la présence d’un chien au côté d’un bébé diminuerait les risques de développer une infection de l’oreille ou des infections respiratoires.

Les résultats de l’étude menée auprès de 397 enfants finlandais, dont les états de santé ont été quotidiennement consignés par les parents pendant un an, révèlent en effet que dans l’ensemble, les bébés grandissant avec un chat ou un chien à leur côté développaient 30% de moins de symptômes d”infections respiratoires, comme de la toux, une rhinite ou encore un sifflement. S’agissant des infections de l’oreille, elles diminueraient de 50% chez les petits propriétaires d’animaux. La protection la plus efficace étant celle d’un chien présent au moins six heures par jour dans la maison.

Un système immunitaire renforcé

Nous montrons des premières preuves que la possession d’un chien peut être protectrice contre les infections de l’appareil respiratoire pendant la première année de la vie (…) Nous faisons l’hypothèse que les contacts des animaux pourraient aider à faire mûrir le système immunitaire, menant à des réponses immunitaires plus efficaces et à des périodes d’infection plus courtes“, constatent les chercheurs dans leur étude publiée dans la revue Pediatrics.

Ces résultats viennent contredire les conclusions d’études précédentes qui n’accordait aucun bénéfice à la présence d’un animal auprès des jeunes enfants. Mais pour les auteurs, leur travail diffère des autres dans le sens où ils ne s’intéresse qu’à la première année de l’enfant.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter