Fukushima : “un désastre créé par l’homme”

Une commission d’enquête mandatée par le Parlement japonais, vient de rendre son rapport officiel sur la catastrophe de Fukushima. Et, selon elle, au delà du séisme et du tsunami du 11 mars 2011, l’accident nucléaire a été “un désastre créé par l’homme“.

Dans un rapport de 641 pages, une commission d’enquête sur l’accident de Fukushima, composée de 10 membres de la société civile, (médecins, journalistes, professeurs…) et mandatée par le Parlement japonais, revient sur les causes de la catastrophe. Selon elle, “l’accident est le résultat d’une collusion entre le gouvernement, les agences de régulation et l’opérateur Tepco, et d’un manque de gouvernance de ces mêmes instances“. “Ils ont trahi le droit de la nation à être protégée des accidents nucléaires. C’est pourquoi nous sommes parvenus à la conclusion que l’accident a été clairement créé par l’homme“, considère-t-elle.

Une centrale vulnérable

Nous pensons que les causes fondamentales sont les systèmes d’organisation et de régulation qui se sont basés sur des logiques erronées dans leurs décisions et leurs actions, et non pas un problème de compétence d’un individu en particulier“, ajoute la commission d’enquête dans son rapport qui s’en prend également directement à Tepco, l’opérateur de la centrale de Fukushima. “La direction de Tepco était consciente des retards dans les travaux antisismiques et des mesures contre les tsunamis et savait que Fukushima Daiichi était vulnérable“.

Dans un autre rapport, mandaté cette fois-ci par Tepco lui-même, les experts avaient disculpé la compagnie d’électricité de toute responsabilité, la puissance du séisme et l’ampleur du tsunami qui a suivi ne pouvant être prévisibles. Évoquant ce rapport, la commission d’enquête considère que “cela ressemble à une excuse pour échapper à ses responsabilités“. “Bien qu’ayant eu de nombreuses occasions de prendre des mesures, les agences de régulation et la direction de Tepco n’ont délibérément rien fait, ont reporté leurs décisions ou ont pris des mesures qui les arrangeaient“, ajoute-t-elle.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter