Cancer du sein : les grosses poitrines plus exposées ?

Une étude menée par des chercheurs britanniques et reprise aujourd’hui dans The Telegraph, révèle que les fortes poitrines seraient plus exposées au risque de développer un cancer du sein. Un résultat obtenu à partir d’une recherche sur 16.175 femmes qui devrait interpeler les gros bonnets.

Avoir une grosse poitrine pourrait donc augmenter le risque de développer un cancer du sein. Selon les recherches menées par l’équipe du Dr Nicholas Eriksson, sur les sept facteurs génétiques liés à la taille des seins, trois pourraient être corrélés aux mutations à l’origine d’un cancer du sein. La taille de la poitrine pourrait notamment être reliée à la production d’oestrogène, une hormone qui on le sait, joue un rôle très important dans la croissance d’une majorité de cancer du sein.

Pour aboutir à ce constat, le Dr Eriksson, responsable de 23andMe, société spécialisée dans la génétique, a comparé les données de 16.175 femmes  qui ont accepté de répondre à un questionnaire évoquant notamment la taille de leur soutien-gorge. Les résultats ont ensuite été publiés sur le site de BMC Medical Genetics.

Facteurs génétiques

Mais, le médecin reste toutefois prudent. “Le lien entre la taille des seins et l’apparition d’un cancer reste difficile“. Néanmoins, “les résultats mettent à jour un certains facteurs génétiques liés au développement de la poitrine, et certains d’entre-eux interviennent également dans le cadre d’un cancer du sein“. D’autres facteurs ont déjà été mis à jour, notamment l’âge, l’hérédité, ou encore les grossesses.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter