• Accueil
  • >
  • Actualité
  • >
  • Eau
  • >
  • Un partenariat d’innovation pour régler les problèmes de l’eau en Europe

Un partenariat d’innovation pour régler les problèmes de l’eau en Europe

Pour faire face aux différents problèmes connu par les pays européens dans le domaine de l’eau, la Commission européenne a proposé de créer un partenariat d’innovation européen. Ce PIE visera alors à harmoniser les activités et les résultats des initiatives européennes, nationales et régionales déjà existantes.

la Commission européenne a donc proposé la création d’un partenariat ‘innovation européen pour venir à bout des problèmes liés à l’eau dans l’Union. Ce partenariat réunira tous les acteurs concernés – le secteur de l’eau, les petites et moyennes entreprises, la communauté des chercheurs, les autorités locales, les industries consommatrices d’eau, le secteur financier, etc., sans limitation d’ordre géographique ou sectoriel, en vue d’accélérer l’élaboration et l’adoption de solutions innovantes aux problèmes liés à l’eau. Un plan de mise en ?uvre stratégique sera arrêté avec les principales parties prenantes, qui détermineront les domaines d’action prioritaires.

Pour Janez Poto?nik, membre de la Commission européenne chargé de l’environnement, “ce partenariat d’innovation européen dans le domaine de l’eau contribuera à ce que nous puissions continuer de fournir à tous une eau saine, en suffisance et à un prix abordable, d’une part en favorisant la mise au point de solutions innovantes pour faire face aux problèmes liés à l’eau et, d’autre part, en tentant de faire de l’Europe un leader mondial dans le domaine des technologies et des services liés à l’eau“.

Gestion des eaux urbaines, rurales et industrielles

Ce partenariat sera axé sur la suppression des obstacles à l’innovation et sur la conciliation de l’offre et de la demande en matière d’innovations dans le domaine de l’eau. Ses activités s’articuleront autour de la gestion des eaux urbaines, rurales et industrielles ainsi que de thèmes transversaux.

La mise en ?uvre du PIE devrait notamment favoriser:

– la création de sites d’innovation destinés à recenser les obstacles à l’innovation, ainsi qu’à développer, à expérimenter et à mettre en application des activités, actions, prototypes et solutions en rapport avec des problèmes spécifiques liés à l’eau;
– la diffusion de solutions innovantes;
– la suppression des obstacles à l’innovation dans le domaine de l’eau, obstacles de nature réglementaire, financière, normative, technique, sociale, etc. qui entravent la diffusion des solutions innovantes sur le marché; et
– la création d’un «marché» de l’innovation dans le domaine de l’eau favorisant les relations entre les personnes confrontées à des problèmes liés à l’eau et celles susceptibles d’apporter des solutions possibles, quelle que soit leur situation géographique.

La suite…

Le PIE sur l’eau devrait être pleinement opérationnel au début de l’année 2013 et produire des résultats dès la première année et la communication relative au PIE sur l’eau va à présent être examinée par le Conseil et le Parlement européen. Si elle est approuvée, le commissaire Poto?nik invitera les participants du groupe de pilotage de haut niveau à une première réunion avant l’été. Ce groupe désignera une équipe ad hoc chargée d’esquisser un plan de mise en ?uvre stratégique. Ce plan devrait être adopté par le groupe de pilotage de haut niveau en décembre 2012 et être appliqué au début de l’année 2013.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter