Nucléaire : situation sous contrôle à Penly

Un début d’incendie a engendré l’arrêt du réacteur de la centrale nucléaire française de Penly hier dans la journée. Le feu avait également provoqué un défaut sur un joint de l’une des pompes de refroidissement, causant une fuite d’eau. EDF annonce ce matin que cette fuite a été maitrisée dans la nuit et que le dispositif d’urgence a été levée.

La situation semble sous contrôle à la centrale nucléaire de Penly, en Seine-Maritime. L’incendie qui avait entrainé l’arrêt du réacteur hier et “causé une fuite anormale sur le circuit primaire du réacteur numéro 2” a été maitrisé. Mais, l’électricien annonce ce matin que la fuite d’eau est terminée depuis 4h cette nuit et que le dispositif de crise a été levé.

Le 5 avril 2012, à 12H20, une alarme incendie s’est déclenchée suite à un dégagement de fumée dans un local situé dans le bâtiment réacteur de l’unité de production n°2 de la centrale nucléaire de Penly. Les systèmes de sécurité se sont enclenchés normalement et le réacteur s’est arrêté automatiquement“, explique EDF dans son communiqué. “Un défaut a été identifié sur un joint de l’une des quatre pompes de refroidissement du circuit primaire dans le bâtiment réacteur de l’unité de production numéro 2, provoquant une fuite d’eau collectée dans des réservoirs prévus à cet effet“, ajoute l’électricien avant d’ajouter que cette fuite a été “ramenée à des valeurs prévues” et l’eau radioactive “collectée dans des réservoirs prévus à cet effet (…) à l’intérieur du bâtiment réacteur“.

L’Autorité de sûreté nucléaire a classé l’incident d’hier en niveau 1, soit le niveau le moins important. Elle assure également qu’il “n’a eu aucune conséquence sur l’environnement“.

 

  • facebook
  • googleplus
  • twitter