Une fin mars terrible pour les allergiques

Les experts du Réseau national de surveillance aérobiologique prévoient une fin de mars terrible pour les  personnes allergiques aux pollens. En effet, les pollens d’arbres et plus particulièrement de bouleau arrivent en force.

Selon le Réseau national de surveillance aérobiologique, en charge d’observer et d’informer sur les risques allergiques en France,  la fin du mois de mars devrait se révéler “terrible pour les allergiques“. En cause, une arrivée massive de pollens de bouleau entre le 23 et le 28 mars, en fonction des régions. Dans son bulletin allergo-pollinique hebdomadaire, le directeur du RNSA, Michel Thibaudon explique que “les arbres se hâtent, les bourgeons se préparent, les chatons s’allongent, le fin du mois de mars sera terrible pour les allergiques“.

Très allergisant, le bouleau diffuse beaucoup ses pollens, même en ville. Il est donc difficile d’y échapper. Parallèlement, les pollens de cyprès continuent d’envahir le pourtour méditerranéen, avec un risque allergique qui se situe toujours à 5 sur une échelle de 5. Quant aux noisetiers et aulnes, “ils continueront à chatouiller les narines“, poursuit le bulletin.

Le RNSA rappelle une nouvelle fois les habitudes à prendre par les personnes allergiques durant le printemps. Contrairement à ce qui est préconisé en temps normal, il est déconseillé d’ouvrir les fenêtres dans la journée. Par ailleurs, il est recommandé de prendre une douche et de se rincer les cheveux le soir. Enfin, en cas de gène importante, mieux vaut consulter un allergologue, qui pourra prescrire un traitement adapté.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter