Après les prothèses mammaires, des prothèses de hanches défectueuses

Après l’affaire des prothèses mammaires défectueuses PIP, le Figaro ouvre aujourd’hui un nouveau dossier. Le quotidien révèle que le laboratoire américain Johnson and Johnson aurait commercialisé sur le marché français durant un an, des prothèses de hanche défectueuses, interdites aux Etats-Unis et en Australie.

Des prothèses de hanches défectueuses auraient donc circulé sur le marché français pendant un an. C’est l’information révélée aujourd’hui par le Figaro qui accuse la firme américaine Johnson and Johnson d’avoir commercialisé sur le marché français des prothèses de hanche défectueuses, interdites dès 2009 outre-Atlantique. Ces prothèses ASR ont toutefois continué de circuler sur le marché français jusqu’en 2010, avant d’être retirées sous pression des autorités sanitaires françaises.

Des signes inquiétants

Elles se sont avérées défectueuses, entraînant un taux de reprise anormalement élevé et provoquant la libération de particules métalliques dans l’os et le sang des patients. Phénomène dont on ignore les conséquences générales à long terme pour la santé“, indique le quotidien. Ces particules métalliques peuvent induire une réaction rare mais possible “d’hypersensibilité, manifestée par des douleurs, un épanchement et une altération de l’os entourant la prothèse“.

Si Johnson and Johnson n’avait pas constitué une provision de trois milliards de dollars en prévision d’éventuels procès à venir, l’affaire aurait pu passer inaperçue, en dépit de signes pourtant inquiétants. En effet, le Figaro explique que la division orthopédique en charge de la commercialisation de ces prothèses, avait adressé une première série de lettres en juillet 2010 aux hôpitaux et cliniques françaises pour leur demander de ne plus poser leur produit. Deux mois plus tard, un nouveau courrier, plus alarmant, demande aux médecins de pratiquer des séries d’examens de type IRM, ou scanner sur les patients présentant des symptômes.

En France, on estime à 380 le nombre de personnes portant ce type de prothèses de hanche défectueuses.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter