Prothèses PIP : Chantal Jouanno doit faire la lumière sur la réglementation

L’ancienne ministre de l’Ecologie, désormais sénatrice UMP, Chantal Jouanno, a pris la direction d’une mission d’information parlementaire sur les suites à donner au scandale des prothèses PIP. L’affaire pose en effet la question de la réglementation en matière de dispositifs médicaux implantables.

Selon l’information révélée aujourd’hui par le quotidien 20minutes.fr, la sénatrice UMP Chantal Jouanno a pris hier la tête d’une mission d’information parlementaire sur les suites à donner à l’affaire des prothèses PIP. Il s’agit de faire le point sur l’état de la réglementation et de la législation autour des “dispositifs médicaux implantables et les interventions à visée esthétique“.

Prévenir un nouveau scandale

La mission dirigée par Chantal Jouanno devrait être composée de 27 sénateurs et aura pour priorité absolue, “la prévention d’un nouveau scandale de santé publique” explique l’ancienne ministre au quotidien. Dans le cadre de leur enquête, les sénateurs auditionneront donc aussi bien des professionnels de la santé que des associations de patients ou des organismes de sécurité sanitaire, des psychologues ou des anthropologues.

A terme, cette mission espère aboutir par exemple, à considérer les personnes sujettes aux interventions médicales à visée esthétiques, comme des patients et non des clients.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter