Médicaments : le bénéfice/risque du Desernil jugé “défavorable”

L’Agence française du médicament vient d’émettre des réserves sur un médicament destiné à traiter les migraines, le  Desernil. Le bénéfice-risque de ce produit serait en effet jugé “défavorable”.

La commission d’autorisation de mise sur le marché des médicaments français s’est réunie le 2 février dernier, afin de plancher notamment sur la réévaluation du Desernil, un vieux médicament commercialisé depuis 1961 par les laboratoires Amdipharm et prescrit dans le traitement de la migraine. Et, les conclusions font apparaitre un rapport bénéfice-risque du médicament “défavorable“.

Traitement de fond de la migraine et de l’algie vasculaire de la face, ce dérivé d’ergot de seigle pourrait en effet provoquer des lésions au niveau du péritoine, des poumons , de la plèvre ou encore des valves cardiaques. Si ces effets sont considérés comme “rares“, ils n’en demeurent pas moins “graves“. Le produit “présente donc un risque potentiel pour le patient“, explique l’Afssaps.

A l’inverse, l’Affsaps a réévalué favorablement un anti-dépresseur , le Stablon, commercialisé par les laboratoires Servier.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter