Sept candidats ont passé leur examen écologique

France Nature Environnement tenait ce week-end à Montreuil son 36e Congrès. l’occasion pour sept candidats à l’élection présidentielle de passer leur examen d’écologie.

A l’occasion du congrès de FNE ce week-end à Montreuil, sept candidats à l’élection présidentielle ont eu l’occasion de passer leur “examen d’écologie”. Invités chacun leur tour à rejoindre la tribune, ils disposaient d’une quinzaine de minutes pour évoquer le volet écologique de leur programme devant les 2.000 militants réunis par la fédération écologiste.

Deux jours après avoir présenté ses “60 engagements pour la France”, et alors que de nombreux observateurs déploraient le manque de mesures écologiques dans son programme, François Hollande a rejoint le pupitre pour rappeler ses engagements en la matière. Le candidat PS a donc avancé l’idée d’une “conférence environnementale” visant à placer le “dialogue environnemental au même niveau que le dialogue social“. Il a également évoqué une “loi de programmation énergétique” avant de rappeler sa volonté de faire passer la part du nucléaire de 75 à 50% dans la production électrique française.

Neutralité politique

Le nucléaire a par ailleurs occupé le devant de la scène. Tous les candidats sont revenus sur le sujet, Eva Joly et Corinne Lepage rappelant leur volonté de sortir complétement du nucléaire, énergie de transition pour François Bayrou, et sujet de référendum pour Jean-Luc Mélenchon et Hervé Morin.

Si Eva Joly a remporté la bataille à l’applaudimètre, la direction de FNE tient toutefois à garder sa distance vis à vis de s partis politiques. “France Nature Environnement compte dans ses rangs des militants qui votent de manière diverse et nous tenons fermement à notre indépendance vis-à-vis des partis politiques“, explique Bruno Genty, le président de la fédération écologiste.

Sans candidat officiellement déclaré, l’UMP était toutefois représenté par Nathalie Kosciusko-Morizet, qui lors de son passage a vanté le “solide” bilan écologiste de Nicolas Sarkozy. “Avec le Grenelle de l’environnement, il est probablement le président de la Ve République qui a le bilan le plus solide en matière d’environnement” précisait-elle devant la presse.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter