Eva Joly lance un SOS à ceux qui l’aiment… et aux autres

Créditée de 3% d’intentions de vote dans les sondages, Eva Joly fonce droit dans le mur, entrainant avec elle son parti. Alors, tandis qu’au sein d’Europe Ecologie – Les Verts on tente de limiter les dégâts,  la candidate écologiste, invitée sur Canal + hier, a lancé un appel “à tous ceux qui l’aiment…et à ceux qui ne l’aiment pas”.

Ultime tentative de redressement, Cécile Duflot, Daniel Cohn-Bendit et José Bové, figures emblématiques de l’écologie en France, vont se réunir autour d’Eva Joly aujourd’hui pour donner une nouvelle conférence de presse destinée à relancer la campagne jusqu’ici contreproductive de la candidate Europe Ecologie-Les verts.

De son côté, Eva Joly, invitée d’Anne-Sophie Lapix ce dimanche sur Canal +, lançait un appel sous forme de SOS à tous ceux qui l’aiment…et à ceux qui ne l’aiment pas. “Comme je suis très bas (dans les sondages) je lance un appel à ceux qui m’aiment pour me soutenir maintenant, c’est le moment. Et à ceux qui ne m’aiment pas, je leur dirais qu’il faut passer outre parce que l’enjeu est trop important” déclarait-elle. “De mon résultat va dépendre le sort que l’on va faire aux enjeux écologiques pour les cinq années à venir, si je suis bas on va traiter nos idées avec le mépris, si je suis haut on va les traiter avec sérieux“.

La barre fatidique des 5% sera-t-elle franchie ?

Et le résultat attendu n’est pour l’heure pas très glorieux. Créditée de 3% des intentions de vote au premier tour, Eva Joly ne bénéficie pas d’une bonne image auprès des Français. En effet, un récent sondage Ipsos révèle que 75% d’entre-eux la trouve antipathique, 78% incompétente, et 91% sans stature présidentielle. De quoi en ébranler plus d’un…

D’autant qu’une déroute aux prochaines élections pourrait de surcroit plonger les comptes du parti dans le rouge, les frais de campagne n’étant pas remboursé si la candidat n’atteint pas la barre des 5%. Enfin, une telle déroute pourrait remettre en cause certains des accords électoraux conclus avec les socialistes pour les élections législatives, des candidats dissidents pouvant se présenter face aux candidats écologistes.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter