Nucléaire : Fukushima stabilisée

Le gouvernement japonais a annoncé ce matin l’arrêt à froid des réacteurs endommagés de la centrale nucléaire de Fukushima. Cette étape marque un tournant important dans l’opération de stabilisation du site.

Le Premier ministre japonais a donc confirmé ce matin l’arrêt à froid des réacteurs endommagés de la centrale de Fukushima. Il s’agit d’une étape importante dans le processus de stabilisation de la centrale : maintenir la température à l’intérieur des réacteurs sous la barre des 100°C et contrôler les émissions radioactives.

Cette étape décisive qui permet habituellement de procéder aux opérations de maintenance, ne signifie pas dans le cas présent que l’on puisse pénétrer au coeur de la centrale, la radioactivité ambiante y étant encore trop élevée. “L’état de l’usine aujourd’hui n’est pas radicalement différent de celui d’hier. Cette étape signifie cependant que les réacteurs ont été maintenus dans un état stable pendant un certain temps, donc qu’on peut désormais les considérer comme étant sous contrôle“, explique à l’AFP Takashi Sawada, vice-président de la Société japonaise de l’énergie atomique. “Je crois plus correct de dire que les réacteurs ont essentiellement atteint l’état de refroidissement stable“, ajoute-t-il.

Pour l’Autorité de sûreté nucléaire, la centrale japonaise est désormais en situation relativement sûre, “grâce notamment à la mise en place d’équipements de secours en lieu protégé, dispositifs destinés à garantir un refroidissement permanent du combustible même en cas de nouveau séisme ou tsunami“, précise l’AFP.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter