Bisphénol A : attention aux conserves

Le bisphénol A est décidément partout… Une étude publiée hier dans le Journal of the American Medical Association révèle que la consommation de soupes en conserve ferait apparaitre un taux anormal de bisphénol A dans les urines, 1200 % supérieur à celui des consommateurs de soupes fraîches.

Des chercheurs de l’université d’Harvard ont mené une enquête sur 75 personnes, en leur faisant consommer durant cinq jours d’affilée des soupes en conserves. Après avoir analysé le taux de bisphénol A présent dans leurs urines, ils constatent alors que ce taux est 1221% supérieur à celui des consommateurs de soupes fraîches.

Jenny Carwile, co-auteur de l’étude explique alors que “l’étude suggère que la nourriture en conserve pourrait être un sujet d’inquiétude plus important encore, surtout en raison de son usage très répandu“. Le bisphénol A est présent notamment dans les films plastiques recouvrant l’intérieur de certaines boîtes de conserve.

Déjà interdit dans les biberons

Pour rappel, le bisphénol A est un perturbateur endocrinien, soupçonné d’accroitre le développement de certains cancers hormono-dépendants. La France a voté l’interdiction du bisphénol A dans les biberons, et dans les contenants alimentaires à partir de 2014, 2013 pour les contenants d’aliments pour enfants de moins de 3 ans.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter