L’Europe élargit ses zones naturelles protégées

Natura 2000, le réseau de zones protégées de l’Union européenne, vient d’être sensiblement élargi. Près de 18 800 km² ont été ajoutés, dont une superficie importante de zones marines couvrant 17 000 km², ce qui renforcera la protection de nombreuses espèces marines menacées.

Janez Poto?nik, membre de la Commission chargé de l’environnement estime que “Natura 2000 est, à l’heure actuelle, l’un des instruments les plus efficaces dont l’Europe dispose pour lutter contre la perte de la biodiversité, et son rôle est essentiel dans la stratégie que nous menons pour préserver notre patrimoine naturel. Je me félicite en particulier de l’augmentation de la couverture des mers européennes parmi les zones protégées: la protection de l’environnement marin de l’Europe et de ses caractéristiques uniques n’a jamais été plus importante“.

Natura 2000 est un vaste réseau de zones naturelles protégées, destiné à garantir la survie des espèces et des habitats les plus précieux et les plus menacés en Europe. Ce réseau comporte environ 26 000 sites, et la dernière extension y a ajouté 166 nouveaux totalisant près de 18 800 km². Plus de 90 % de cette superficie supplémentaire sont constitués de sites marins (17 000 km ²), principalement au Royaume-Uni, mais également en France, en Belgique, en Grèce, à Chypre et en Italie.

Un refuge vital

Les nouveaux sites marins offriront un refuge vital à un grand nombre d’espèces parmi les plus rares et les plus menacées d’Europe. Parmi les ajouts britanniques dans l’océan Atlantique figurent neuf récifs d’eau froide, notamment des récifs au large de l’île de Rockall, qui constituent des foyers de biodiversité accueillant coraux, araignées de mer et de nombreuses espèces qui, à ce jour, ne portent pas encore de nom. Dans la région de la Méditerranée, les nouveaux sites renforceront la protection d’espèces emblématiques telles que la tortue verte ( Chelonia mydas ), la tortue caouanne ( Caretta carett a) et le phoque moine de Méditerranée ( Monachus monachus ), qui jouent un rôle clé dans les écosystèmes qui les abritent.

Ces extensions amélioreront également la protection d’une série d’habitats terrestres précieux, notamment des tourbières en Lituanie, des plaines de sel en Hongrie et des pelouses calcaires en Italie et à Chypre.

L’adoption de ces décisions par la Commission marque une étape importante vers la finalisation de la mise en place du réseau Natura 2000 d’ici à 2012, une activité clé parmi la série de propositions adoptées par la Commission cette année dans le cadre de la nouvelle stratégie de l’UE en faveur de la diversité biologique.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter