Nicolas Hulot, le retour…

Alors qu’il avait complètement disparu après sa cuisante défaite aux primaires écologistes face à Eva Joly, Nicolas Hulot refait son apparition sur la scène politco-médiatique ce week-end. A l’occasion d’une tribune dans le Journal du Dimanche, et alors que qu’un accord EELV-PS semble bien compromis, il considère la sortie du nucléaire comme un impératif “moral”.

Invisible et muet depuis la claque encaissée lors des primaires écologistes, Nicolas Hulot a fait son retour sur la scène politico-médiatique ce week-end en publiant une tribune dans le JDD. Cette tribune est l’occasion pour l’ex-animateur télé de soutenir la position d’EELV sur le dossier du nucléaire.

Celui qu’on accusait d’éluder la question du nucléaire en raison de ses liens avec EDF, un des principaux sponsors de sa fondation, annonce aujourd’hui que la sortie du nucléaire est un impératif “moral” pour le pays. “Au-delà des aspects économiques, je considère qu’en l’état actuel de notre technologie, la sortie du nucléaire est un d’abord un objectif moral incontournable. S’accommoder des événements de Fukushima ou de Tchernobyl est incompatible avec l’idée d’une civilisation” écrit Nicolas Hulot dans le JDD.

Hulot en tête des sondages

Au delà de la question du nucléaire, Nicolas Hulot pourrait-il alors contribuer à remonter le faible score annoncé d’Eva Joly? Un récent sondage révèle que 55% des personnes interrogées estiment que l’ex-animateur est encore celui qui incarne le mieux les valeurs de l’écologie. Pire encore pour la candidate d’EELV, c’est une nouvelle fois le vaincu de la primaire qui arrive en tête du sondage chez les sympathisants écologistes, devançant José Bové, Eva Joly n’arrivant qu’en troisième position. “Je suis nouvelle en politique, alors que Nicolas Hulot est ancien dans le combat écologiste” commentait la candidate EELV hier sur Canal Plus, justifiant ainsi ce résultat peu favorable.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter