Mediator : des liens financiers entre Servier et Philippe Douste-Blazy

Selon l’information révélée aujourd’hui par le Canard Enchainé, il existerait des liens entre Jacques Servier, le désormais célèbre patron des laboratoires du même nom et l’ancien ministre de la Santé, Philippe Douste-Blazy. Le cardiologue toulousain avait nié l’existence de tout lien d’intérêt avec Servier en mai dernier.

Le scandale du Mediator est décidément un puits sans fond. A l’occasion d’une perquisition menée dans le cadre de l’enquête sur l’affaire du Mediator, des documents auraient été saisis, documents prouvant l’existence du financement par les laboratoires Servier de plusieurs activités  soutenues par l’ancien ministre de la Santé, Philippe Douste-Blazy. dans les années 90.

Des subventions en série

Le Canard Enchainé énumère ainsi des subventions pour le forum européen de la santé en 1992, le projet Monica destiné à étudier les infarctus du myocarde de Haute-Garonne en 1993, ou encore le club de rugby du FC Lourdes en 1998, ville de Philippe Douste-Blazy. Cette seule subvention sportive représenterait à elle seule 300.000 euros.

Ces découvertes, si elles se révèlent exactes, viennent s’opposer aux affirmations de Philippe Douste-Blazy lui-même, qui lors de son audition le 5 mai dernier par la mission parlementaire sur le Mediator, affirmait ne jamais avoir eu de “liens d’intérêt (…) vis à vis du laboratoire Servier“. “Je n’en ai jamais eu à part un, mais c’est lorsque j’étais jeune chef de clinique. Je faisais partie d’un groupe de quinze chefs de clinique qui se réunissaient. Une fois en effet j’ai participé à une réunion de formation, c’était sur la leucémie aiguë“, affirmait-il alors.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter