Sécurité nucléaire : Fukushima, “un échec collectif”

A l’occasion d’un forum international organisé par l’Agence de l’OCDE pour l’énergie nucléaire, André-Claude Lacoste , président de l’Autorité de sûreté nucléaire française a qualifié l’accident de Fukushima d'”échec collectif en matière de sécurité nucléaire“.

Convié au forum international de l’AEN réunissant les représentants des autorités de sûreté ou d’exploitants nucléaires, André-Claude Lacoste, le président de l’ASN a donc qualifié l’accident de Fukushima “d’échec collectif”, et les leçons à en tirer en matière de sécurité nucléaire doivent également être collectives.

L’indispensable indépendance

Son homologue britannique, Mike Weightman se montre de son côté plus mesuré. Selon l’homme que rentrait de sa visite au Japon, sur le site de la centrale accidentée, il faut bien évidemment tirer des leçons de se qui s’est passé à Fukushima, du mauvais comme du bon. Ainsi, selon le président de l’Autorité de sûreté nucléaire britannique, l’évacuation de la population a été réalisé avec succès au Japon. “Je serais surpris si d’autres pouvaient faire mieux en de telles circonstances“, confiait-il lors de ce forum.

D’une façon plus générale, les participants à ce forum se sont montrés unanimes en ce qui concerne l’indépendance de leur organisation, “un sujet majeur pour tous” selon André-Claude Lacoste. Pour le moment, dans la plupart des grands pays, le système d’autorité nationale fonctionne bien et c’est sans doute le seul qui permet effectivement à une autorité de fermer des installations“, conclut-il.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter