L’éruption du volcan islandais perturbe certains vols européens

Le volcan islandais Grimsvötn entré en éruption samedi, continue aujourd’hui de cracher ses cendres. Si les aéroports internationaux islandais ont tout de même pu rouvrir leurs pistes, des premières perturbations commencent à intervenir en Europe.

Alors qu’il était attendu aujourd’hui en Angleterre, Barack Obama a du atterrir hier soir à Londres.  Cette modification de programme a été causée par l’annonce de l’autorité britannique de régulation du trafic aérien qui prévoyait que le nuage de cendres en provenance d’Islande survole l’Ecosse dans la nuit. Dans un communiqué, la compagnie britannique British Airways annonçait de son côté qu’à “la suite des prévisions (de présence) de (quantités) significatives de cendres volcaniques dans l’espace aérien écossais (…) elle n’assurerait aucun vol entre Londres et l’Ecosse mardi (…) qui arrive en Ecosse avant 14H00 ou part d’Ecosse avant 14H00“.

La France pourrait être touchée jeudi

Pour l’heure, les perturbations aériennes se cantonnent donc aux vols au départ ou à destination de l’Ecosse, du nord de l’Angleterre,  ou encore l’Irlande du nord. Pour Peitur Arason, des services islandais de météorologie, “les vents de basse altitude (…) soufflent fort en direction de la Grande-Bretagne, mais à plus haute altitude ils soufflent vers le Nord-Ouest“. Toutefois, pour Eurocontrol, organisation européenne de sécurité aérienne, aucune autre fermeture n’est attendue pour l’instant.

Selon les prévisions, le nuage devrait se diriger vers la France et le nord de l’Espagne dès jeudi,”si les émissions volcaniques se poursuivent avec la même intensité”, explique Eurocontrol interrogé par l’AFP.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter