Japon : le gouvernement présente son plan d’aide financière

Suite à l’appel du patron de Tepco, opérateur de la centrale nucléaire de Fukushima, le gouvernement japonais a dévoilé hier son plan d’aide financière, qui permettra l’opérateur d’assurer l’indemnisation des victimes de l’accident nucléaire.

Tepco avait lancé en début de semaine un appel à l’aide financier auprès du gouvernement japonais. Le groupe peine en effet à faire face aux nombreuses charges financières qu’il doit assurer depuis le 11 mars dernier. Hier, le Premier ministre Naoto Kan a donc dévoilé les mesures qu’il envisage pour soutenir l’opérateur de la centrale endommagée de Fukushima. Ce soutien pécuniaire devrait assurer le versement d’indemnités aux plus de 85.000 personnes évacuées de la zone ce sécurité autour de la centrale.

Le plan présenté par le gouvernement va désormais devoir être validé par le Parlement japonais. Son financement devrait être partagé entre l’Etat et des compagnies privés d’électricité japonaises et passera par la création d’une structure dédiée. “Il ne s’agit pas de sauver Tepco, mais de faire en sorte que les victimes soient dédommagées rapidement”, a tenu à préciser Naoto Kan.

Eviter les coupures

Au-delà de l’indemnisation des victimes, Tepco redoutait de devoir faire face à des besoins supplémentaires en hydrocarbures afin d’assurer le fonctionnement de ses centrales thermiques, après l’arrêt de 11 réacteurs nucléaires du groupe. Il s’agit d’assurer la continuité de l’alimentation électrique d’une grande partie de la population, notamment à Tokyo. Dans cette optique, le gouvernement a également appelé au civisme des habitants de l’est et du nord du pays, leur demandant de réduire leur consommation d’énergie cet été.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter