Construction d’une digue anti-tsunami à Fukushima

Alors qu’il se bat encore pour rétablir une situation stable à la centrale nucléaire de Fukushima, l’opérateur japonais Tepco vient d’annoncer qu’il allait construire une nouvelle digue anti-tsunami devant la centrale afin de la préserver d’une autre catastrophe naturelle.

Une nouvelle digue devrait donc voir le jour devant la centrale japonaise de Fukushima, fortement endommagée le 11 mars dernier par le séisme qui a secoué le Japon et le tsunami qui a suivi. C’est Tepco, l’opérateur de la centrale qui assurera lui-même la construction de cette digue qui devrait mesurer 2 mètres de hauteur et 500m de long, et être érigée sur un terrain de 10 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Supporter des vagues de 7 mètres

Selon les chercheurs mandatés pour travailler sur ce dossier, cette nouvelle digue devrait pouvoir supporter des vagues de 7 mètres de haut. Si le tsunami exceptionnel du 11 mars dernier avait provoqué des vagues de 14 mètres de haut, la nouvelle digue est donc plutôt destinée à protéger la centrale de Fukushima des éventuelles répliques.

D’un point de vue pratique, afin de limiter le temps d’exposition des salariés aux radiations qui quadrillent toujours le site, Tepco envisagerait alors de tripler le personnel chargé de la construction. Selon l’opérateur, il faudra encore trois mois pour commencer à voir le niveau des radiations baissés sur le site, et jusqu’à six pour qu’il atteigne un niveau “très bas“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter