NUCLAIRE – Greenpeace bloque le site de Flamanville

Après le siège social d’EDF à Paris, des militants anti-nucléaire de Greenpeace ont décidé d’occuper le chantier de l’EPR de Flamanville ce matin. Des banderoles affichant notamment le slogan “le nucléaire sûr n’existe pas” ont été déployées ce matin par une cinquantaine de militants.

Depuis 3h30 ce matin, l’accès au chantier de construction de l’EPR de Flamanville est bloqué par une cinquantaine de militants anti-nucléaire de Greenpeace. Ces derniers ont déployés leurs banderoles affichant leur message sur trois grues du site. Greenpeace demande en effet l’arrêt du chantier de Flamanville ainsi que l’annulation du projet de construction d’un nouvel EPR à Penly, en Seine-Maritime.

Les activistes qui s’étaient enchainés aux grilles d’entrée du site ont quant à eux été évacués par les gendarmes appelés sur place.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter