Les douanes russes bloquent 50 véhicules radioactifs japonais

La chasse à la radioactivité japonaise continue.  En Russie, les douanes viennent de saisir une cinquantaine d’automobiles en provenance du Japon dans le port de Vladivostok. Elles présentaient un taux de radioactivité trop élevé.

Situé à quelques milliers de kilomètres de la centrale japonaise de Fukushima, le port russe de Vladivostok, est tous les jours le lieu de passage de 60 à 90 voitures d’occasions en provenance du pays du soleil levant. Or,  la catastrophe nucléaire qui touche le Japon depuis le séisme du 11 mars a modifié les comportements des douaniers russes qui traquent désormais toute trace de radioactivité nippone.

2 à 6 fois la limite autorisée

Et, selon l’information révélée par l’AFP, ce sont ainsi une cinquantaine de véhicules qui a été saisie par les douanes en raison d’un taux de radioactivité trop élevé. Ces voitures contenaient du césium et de l’uranium radioactifs dans des niveaux dépassant de deux fois à six fois la limite autorisée.

Pour Roman Famine, responsable des douanes russes interrogé par l’AFP, “si les voitures sont considérées non dangereuses, elles seront remises aux propriétaires, dans le cas contraire, elles seront renvoyées au Japon“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter