Japon : Fukushima atteint le niveau de Tchernobyl

Alors que jusqu’à présent l’accident nucléaire de la centrale japonaise japonaise avait été placé au niveau 6 par les Français, 5 par les Japonais,  l’agence de sureté nucléaire nippone vient de relever l’accident au niveau 7 de l’échelle INES, niveau historiquement atteint une seule fois, lors de la catastrophe de Tchernobyl.

L’agence de sureté nucléaire japonaise vient donc de créer la surprise en relevant au niveau 7 de l’échelle des événements nucléaires et radiologiques (INES), soit le niveau maximum, l’accident nucléaire de la centrale de Fukushima Daiichi. Seule la catastrophe de Tchernobyl avait atteint ce niveau maximum dans toute l’histoire du nucléaire civil. Le niveau 7 de l’échelle de l’INES correspond a “un rejet majeur de matières radioactives” accompagné d”effets considérables sur la santé et l’environnement“.

Même niveau mais pas même ampleur

L’Agence de sureté nucléaire nippone a toutefois souhaité rassurer la population en assurant que l’accident de Fukushima n’est pas aussi grave que celui de Tchernobyl. “En terme de volume d’émissions radioactives, nos estimations les évaluent à environ 10% de celles émises par Tchernobyl (…) Il y a eu des rejets à Fukushima de vapeurs et de fumées, mais pas de même ampleur ni de même nature qu’à Tchernobyl“. Elle précise alors que ce relèvement est “provisoire“, effectué sur “la base des mesures d’iode et de césium relevés dans l’environnement“, la décision définitive étant prise par un comité d’experts internationaux.

Jusqu’à présent, l’accident de Fukushima avait été placé au niveau 5 de l’échelle INES par les autorités japonaises, niveau correspondant à un “accident ayant des conséquences étendues“. De leur côté, les experts français avaient classé l’évènement au niveau 6, soit celui d’un “accident grave“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter