Publicité: bientôt la fin de la pollution visuelle

Depuis 20 ans, l’augmentation du nombre de panneaux et des enseignes publicitaires sur l’espace public a considérablement dégradé le paysage, notamment les entrées de ville. Inscrite dans la loi «Grenelle 2», la modification de la réglementation de l’affichage publicitaire va entraîner la réduction de cette pollution visuelle en permettant aux élus de maitriser la pression publicitaire et améliorer ainsi notre cadre de vie.

Après un processus de concertation avec les professionnels de l’affichage et les associations de défense du cadre de vie et de lutte contre l’invasion publicitaire, le projet de décret est mis en consultation publique jusqu’au 11 mars sur le site du ministre de l’Ecologie. Ce projet de réglementation prévoit de limiter la publicité extérieure avec la mise en place de nouvelles règles concernant les différents supports de publicité. Le développement de nouveaux procédés et les nouvelles technologies publicitaires, tels que les écrans numériques, seront encadrés afin de mieux anticiper les innovations à venir.

La fin des couloirs publicitaires

Ces règles seront désormais fixées au niveau national en terme de surface des panneaux, de hauteur, de densité, d’économie d’énergie et de nuisances lumineuses. Néanmoins, les communes et intercommunalités pourront également élaborer des règlements locaux de publicité plus restrictifs que le règlement national. Par ailleurs, ils seront soumis à enquête publique, associant ainsi tous les acteurs à leur élaboration.

Dans ce contexte de participation accrue des citoyens et acteurs à un débat essentiel, celui de l’évolution de notre cadre de vie quotidien, le projet de décret est aujourd’hui soumis à la consultation. “La fin des couloirs publicitaires dans les entrées de ville est en passe de devenir une réalité. Engagement phare du Grenelle de l’Environnement, c’est également l’aboutissement d’un combat que j’ai engagé dès 2002 en tant que parlementaire. Cette réglementation va enfin stopper la lente dégradation de nos paysages urbains et péri-urbains et améliorer notre cadre de vie et l’image même de nos villes“, se félicite Nathalie Kosciusko-Morizet.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter