ISOMERIDE – Condamnation de Servier

Le laboratoire Servier a été condamné le 20 janvier dernier à verser 145.5000 euros à la famille d’une femme décédée en 1995. La première d’une longue liste?

La cour d’appel de Versailles a donc condamné jeudi dernier le laboratoire Servier à verser 145.500 euros à la famille de Nicole Goudman, décédée en 1995 après avoir pris de l’Isoméride. Lors du procès, un collège d’experts a clairement établi un lien de causalité entre l’hypertension artérielle pulmonaire découverte en 1993 chez Nicole Goudman et la prise du coupe-faim commercialisé par le laboratoire Servier entre 1985 et 1997.

Pour le Dr Dominique Michel Courtois, le président de l’Association des victimes de l’Isoméride et du Mediator, se félicite d’une telle décision et estime que l’arrêt prononcé par la cour d’appel de Versailles marque “la fin de l’impunité dont Servier semblait jouir“. Cette décision pourrait alors être la première d’une longue série…

  • facebook
  • googleplus
  • twitter