Le Roland-Garros versaillais inquiète

Le projet visant à délocaliser le très célèbre tournoi de tennis de Roland Garros à Versailles, sur un site de 35 hectares au pied du château, sème l’inquiétude chez les écologistes. L’association Yvelines Environnement, en première ligne sur cette question, exprime sa “profonde inquiétude” concernant ce projet.

Roland Garros dépassé par son succès cherche à s’agrandir. Et samedi, un mois avant l’Assemblée Générale des 12 et 13 février prochains, qui décidera de l’avenir du complexe tennistique, Versailles a passé avec succès, son grand oral devant les élus de la Fédération Française de Tennis. Les promoteurs ont dévoilé leur projet versaillais, à savoir un complexe pouvant abriter le célèbre tournoi sur un site de 35 hectares, inclus dans un “jardin paysager” de plus de 100 hectares situé sur le domaine du château. Plus précisément, le site choisi est un ancien site militaire en voie de requalification.

Site historique d’exception

Pour l’association de défense de l’environnement baptisée Yvelines Environnement , “cette opération gigantesque pèserait à la fois sur la qualité du cadre de vie d’un site historique d’exception et sur le bilan carbone de la ville de Versailles intra-muros qui serait lourdement impacté par un nouvel apport de circulation automobile“. En effet, si le projet prévoit la réhabilitation de l’ancienne gare des Matelots, cette réhabilitation serait selon l’association “hypothétique et fort éloignée dans le temps“.

L’association redoute enfin l’impact visuel très important des installations “qui ne saurait être dissimulé même par des arbres de haute tige“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter