Les DAAF, une solution efficace et économique contre les incendies domestiques

La ministre de l’Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet et Benoist Apparu, le secrétaire d’Etat chargé du Logement et de l’Urbanisme se félicitent de la publication du décret rendant obligatoires les Détecteurs Autonomes Avertisseurs de Fumée, DAAF, dans les logements d’ici 5 ans.

Le nombre d’incendies a doublé ces vingt dernières années et 250.000 sinistres incendies d’habitations sont déclarés chaque année aux assurances ; soit 1 incendie toutes les 2 minutes. “En France, plus de 800 personnes perdent la vie chaque année dans des feux d’habitation et plus de 10 000 sont gravement blessées“, soulignent les deux ministres dans leur communiqué.

Nombreux sont les pays qui ont diminué le nombre d’incendies par deux en incitant leurs ressortissants à s’équiper de détecteurs avertisseurs autonomes de fumée. Alors que le taux d’équipement en Norvège est de 98 % et en Angleterre de 89 %, en France celui-ci n’est que de 2 %.

Une solution économique

Facile et économique, s’équiper d’un détecteur de fumée est un moyen simple de prévenir les incendies. Par l’alarme qu’ils déclenchent, les DAAF alertent rapidement les occupants de l’existence d’une fumée qui accompagne généralement l’incendie et assurent ainsi une protection complémentaire.

Les deux ministres ont alors salué l’implication des parlementaires tels que Damien Meslot ou Pierre Morange qui ont permis l’adoption de ce texte si important pour la sécurité de nos compatriotes. “Nous pouvons sauver des vies avec des gestes simples et avec ce décret l’Etat se mobilise en incitant chaque foyer à s’équiper de détecteurs” ajoutent Nathalie Kosciusko-Morizet et Benoist Apparu. Deux campagnes chocs, en Décembre 2009 puis 2010, ont été lancées afin de sensibiliser et d’interpeller de façon forte les Français.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter