Carrefour et la RATP lâchent EDF

Selon l’information révélée hier par le Figaro, Carrefour et la RATP auraient décidé de quitter le fournisseur historique français d’électricité, EDF, pour se tourner vers la concurrence.

C’est donc avec un nouveau fournisseur d’électricité que l’enseigne de grande distribution Carrefour et le groupe parisien de transports, RATP, commenceront l’année 2011. En effet, avant l’été, Carrefour avait procédé à un appel d’offre pour l’alimentation électrique de l’ensemble de ses enseignes en France et c’est donc l’italien Enel qui a raflé la mise, au détriment d’EDF, opérateur historique en place jusqu’à présent.

De même, la RATP avait mis en jeu deux lots, qui représentent au total 90% de se production électrique. Et là encore, EDF est sorti du jeu pour laisser sa place à l’allemand E.On et l’autrichien Verbund, selon le Figaro qui dévoilait hier cette information. “A l’issue d’une mise en concurrence, la RATP a signé un contrat avec deux entreprises qui ne sont pas EDF“, indiquait une porte-parole de la RATP à l’AFP.

Ouverture du marché encore virtuelle

Ces deux décisions font entrer le marché de l’électricité français dans une nouvelle ère. En effet, depuis l’ouverture du marché à la concurrence en 2007, seulement 7,9% des 4,8 millions d’industriels et 5,2% des 30 millions de ménages français ont opté pour un fournisseur alternatif, d’après les dernières données de la Commission de régulation de l’énergie.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter