Le Grenelle de l’environnement poursuit sa route

Le Sénat a adopté vendredi soir, le budget de la mission “Écologie, développement et aménagement durables” et du budget annexe “Contrôle et exploitation aériens”, deux budgets qui permettront la poursuite de la mise en oeuvre du Grenelle de l’environnement.

Interrogée sur ce vote, Nathalie Kosciusko-Morizet a insisté sur le fait que, conformément à la volonté du Président de la République, ce budget est dédié à la mise en ?uvre concrète du Grenelle Environnement. Incluant les ressources extra-budgétaires, les moyens à la disposition de la ministre s’élèvent à plus de 27,3 milliards d’euros.

27,3 milliards pour “bâtir un modèle économique respectueux de l’environnement

Dans un contexte économique difficile marqué par la crise économique et la nécessaire réduction des déficits publics, ce budget est bâti sur des convictions fortes : suivre la feuille de route du Grenelle Environnement, bâtir un nouveau modèle économique respectueux de l’environnement et créateur d’emploi, encourager l’innovation. Pour autant, le ministère précise que ce budget est construit dans un esprit de responsabilité : optimisation des dispositifs fiscaux, réforme de l’administration, choix des priorités.

La ministre a tenu également à saluer la compétence et la passion des agents du ministère et précisé son souhait que ces compétences soient mises au service des citoyens et des collectivités locales pour “aider à l’éclosion de projets respectueux du développement durable, faciliter leur mise en ?uvre en aidant à les améliorer, en bref de concrétiser le Grenelle sur le terrain“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter